la planete vue de nuit

Quel gâchis !

Perdu dans la contemplation des étoiles, j’essayais d’imaginer les hasards – ou seulement une autre logique – qui avaient conduit ces galaxies à se faire et défaire, entrechoquer et entrephagociter à des échelles difficiles à concevoir et, dans cette gigantesque soupe à la taille de l’Univers, poussières de poussière, des systèmes stellaires, comme le nôtre…

certaines choses ne changent jamais

Le changement

Ce dernier siècle est, si on en croit la rumeur des foules, celui du changement. En arts, en littérature, en technologie, en sociologie, en politique, on parle, on veut, on exige le changement. Le changement comme nouveau monde à explorer, pas toujours comme un progrès. L’humanité, à l’instar de la gravitation universelle, trouve son équilibre…

Le “savoir” s’oppose au “croire”. Rendons nos doutes utiles

Toute culture n’est-elle pas « haute » ? Cela devrait être le cas, mais les commerçants, les démagogues, les médias, les « artistes » et « stars » fabriqués en quelques semaines, les propagandes, les discours prosélytiques, tout ce qui a intérêt à ce que les masses soient et restent des troupeaux suivants les modes, les « tendances », avec comme levier des budgets…