Le mental

L’activité psychique de l’être humain comporte plusieurs éléments, de niveau et de nature différente.

mentalL’intelligence « corticale » qui est la capacité à résoudre les problèmes qui se posent à l’homme pour survivre, améliorer son bien-être, s’occuper de ses affaires, protéger sa famille, échanger avec les autres hommes qui composent la société.

Ensuite, des capacités mnémoniques qui lui permettent de tirer parti de ses expériences afin d’abord de ne pas commettre les mêmes erreurs et ensuite, en additionnant ses savoirs, d’améliorer sa vie.

Il y a aussi des domaines émotionnels, comme la joie, le bonheur, la peine, le monde affectifs tel celui du couple, de la famille, etc.

Tout cela fait partie des outils psychiques de l’être humain.

Mais il existe aussi une fonction, essentielle, parce c’est elle qui donne de la force à toute le reste : le MENTAL.

Le Mental, c’est ce qui génère des qualités comme le courage, la persévérance, l’honnêteté, le contrôle sur soi-même, la capacité d’aider les autres, etc., enfin tout ce qui fait qu’une personne est un être de valeur ou pas. Et le Mental ne dépend pas de l’intelligence. On peut être très intelligent et être un pauvre type quand il s’agit de qualités humaines, ou au contraire un être fruste et avoir un caractère en acier trempé ! D’ailleurs, c’est le Mental qu’on évoque quand on parle de « caractère ».

Ne pas être capable de reconnaitre ses torts, ne pas admettre qu’on s’est trompé, se vexer pour n’importe quoi, avoir des réactions violentes ou infantiles quand les choses ne se passent pas comme on le souhaite, toujours chercher à rejeter la responsabilité sur d’autres, être méfiant à propos de tout, être toujours sur le point de tout envoyer « au diable », dès que cela sort de notre égoïsme, ne pas être capable d’accepter un « non » comme réponse, et toutes les autres choses qui sont des mêmes domaines, c’est manquer de Mental.

L’homme fort est serein, réfléchi, attentif aux autres, prêt à écouter pour comprendre, capable d’accepter la contradiction, d’accepter d’être faillible, et de reconnaitre ses erreurs, son Mental est fort.

Commettre des erreurs n’est pas grave, c’est même profitable. Ne pas essayer de les corriger est l’attitude la plus destructrice.

« Ira furor brevis est ». La colère est une courte folie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>